Taxe carbone …… je tente une explication pas grave si cela est mal vu. SVP stop à la manipulation perpétuelle

ARRÊTEZ DE VOUS FOUTRE DE NOTRE GUEULE OK

Cette taxe carbone est une des plus grandes escroquerie qui soit au monde. On ne devrait même plus en parler tant elle est contraire aux connaissances scientifiques. C’est une véritable taxe sur notre vie.
Mais comment faire comprendre que l’on ne doit pas obéir à cette idéologie mensongère, basée sur des contre-vérités scientifiques ?
Des études scientifiques maintes fois recoupées par diverses branches des sciences dites Naturelles, ont démontré qu’aujourd’hui tout ce qui est dit par les Verts politicards, puisés dans les rapports totalement erronés du GIEC, et repris par les politiques sont des mensonges et ne reflètent en rien la vérité scientifique.

Non le CO2 n’est pas un gaz polluant . Bien au contraire c’est ce gaz qui entretient la vie sur notre planète après avoir permis à cette vie d’apparaitre et se développer grâce à l’invention de la photosynthèse par des cyanophycées, il y a plus de 3 Milliards d’années et que nos plantes chlorophylliennes perpétuent et grâce à elles nous pouvons respirer car ce sont les seuls producteurs d’oxygène sur la planète. Il n’existait pas dans l’atmosphère primitive.
Non le CO2 n’est pas un gaz à effet de serre, sa présence en haute atmosphère est trop infime, les molécule de ce gaz sont deux fois plus lourdes que celle de l’air et ont tendance à descendre dans les basses couches, et heureusement son recyclage par la photosynthèse permet la production d’oxygène qui nous est vital.

source Papyboss

Les Cyanophycées ou Algues bleues se présentent souvent sous la forme de fins filaments. Apparues voici deux milliards d’années, elles sont avec les Bactéries les organismes les plus anciens. Elles diffèrent de celles-ci par la présence de chlorophylle. Leur couleur fréquemment bleu canard ou plus rarement rouge est due à un ou deux pigments qui masquent la couleur verte de la chlorophylle. De petites bulles de gaz (azote) leur permettent de flotter. Présentes souvent en petit nombre, elles peuvent occasionnellement proliférer en abondance dans des eaux dont elles modifient la couleur (mer Rouge, mer Baltique, mer Noire).